Semsi
Semsi Semsi

Quelle est l’évolution de la médecine du travail au SEMSI suite au décret du 27 décembre 2016 ?

Accueil > Flash infos

Votre service de santé au travail interentreprises, le SEMSI, accompagne plus de 4 000 employeurs du secteur privé en contrepartie d’une cotisation spécifique, pour préserver la santé au travail de quelque 56 000 salariés.

L’équipe pluridisciplinaire du SEMSI (composée de médecins du travail, d’infirmières en santé au travail, d’assistantes médicales, d’assistantes techniques en santé au travail, d’ingénieurs hygiène sécurité environnement, d’ergonomes, de psychologues du travail, d’une assistante sociale) assure quatre missions principales :

Image1_1

1- L’action de santé au travail en entreprise 

Toute démarche de prévention démarre par un diagnostic, c’est-à-dire un repérage sur le terrain des situations à risque qui peuvent porter atteinte à la santé, comme :

Image2

Ce repérage permet d’aider l’employeur à évaluer les risques et à mettre en place des actions de prévention.

 2- Surveillance de l’état de santé 

Depuis le 1er janvier 2017, la nouvelle loi favorise un suivi individualisé de la santé des travailleurs salariés.

Deux types de suivi sont ainsi mis en place :

  • Le Suivi Individuel Renforcé (SIR) par le médecin du travail, pour tout travailleur affecté à un poste présentant des risques particuliers pour sa santé ou sa sécurité ou pour celle de ses collègues ou de tiers évoluant dans l’environnement immédiat de travail. La liste des risques occasionnant ce suivi est fixée par le décret. Toutefois, il permet aussi à l’employeur, s’il le juge nécessaire, de compléter cette liste, après avis du médecin du travail et du CHSCT ou des délégués du personnel. L’employeur motive alors par écrit l’inscription de tout poste sur cette liste.

>>>> L’avis d’aptitude est maintenu dans le cadre de ce suivi individuel renforcé.

  • La Visite d’Information et de Prévention (VIP) instaurée par le nouveau décret, est assurée par un professionnel de santé (infirmière en santé au travail ou médecin du travail), pour tous les autres travailleurs ne relevant pas du suivi individuel renforcé.

Parmi ces travailleurs, ceux dont l’état de santé, l’âge, les conditions de travail ou les risques professionnels auxquels ils sont exposés le nécessitent (travail de nuit, handicap, invalidité, femmes enceintes…), bénéficient d’une adaptation de leur suivi.

>>>> Une attestation de suivi, et non un avis d’aptitude, sera délivré à l’issue de cette visite d’information et de prévention.

A noter que les visites de reprise (maladie, AT/MP, maternité), de pré-reprise, ainsi que les visites à la demande (de l’employeur, du salarié ou du médecin du travail) sont maintenues. À tout moment, à sa demande ou à celle de son employeur, le salarié peut bénéficier d’une visite avec le médecin du travail. Il peut aussi être réorienté vers le médecin du travail si l’infirmier ayant réalisé la VIP le juge nécessaire.

Le SEMSI reviendra vers vous prochainement pour vous exposer la définition précise de ce suivi, selon des protocoles en cours de validation.

 3- Le conseil à l’employeur et à ses salariés

Concernant la santé au travail, il est délivré par l’équipe pluridisciplinaire encadrée par le médecin du travail, avec des solutions adaptées en termes de prévention.

 4- La traçabilité et la veille sanitaire

Pour adapter le suivi du salarié tout au long de son parcours professionnel et pour ajuster les politiques de prévention, elles font toujours partie des missions dévolues à tout service de santé au travail.

Image3