Semsi
Semsi Semsi

Travailler en période de canicule

Accueil > Flash Infos

On considère qu’il y a canicule quand, dans un secteur donné, la température reste élevée et l’amplitude thermique faible. Cela correspond à une température qui ne descend pas en dessous de 18°C pour le nord de la France et 20°C pour le sud la nuit, et atteint ou dépasse 30°C pour le nord et 35°C pour le sud le jour, ceci d’autant plus que le phénomène dure plusieurs jours, et a fortiori plusieurs semaines, la chaleur s’accumulant plus vite qu’elle ne s’évacue.

Le travail par fortes chaleurs et notamment au-dessus de 33 °C peut présenter des dangers… La canicule ou des conditions inhabituelles de chaleur sont à l’origine de troubles pour la santé voire d’accidents du travail dont certains peuvent être mortels. Les risques liés au travail par fortes chaleurs en été doivent être repérés et le travail adapté.

En période de canicule, l’ensemble des salariés travaillant ou se déplaçant hors des bâtiments est particulièrement concerné par les risques liés aux fortes chaleurs.

Certains symptômes courants liés à la chaleur peuvent être précurseurs de troubles plus importants, voire mortels : déshydratation, coup de chaleur. 

Le coup de chaleur se signale par : une agressivité inhabituelle, une confusion mentale, des convulsions et une perte de connaissance, une somnolence anormale, une peau anormalement chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées,une soif intense.

La prévention la plus efficace conduit à éviter ou au moins à limiter le travail en extérieur par fortes chaleurs. En période de canicule, des mesures préventives simples et efficaces permettent de remédier aux effets de la chaleur :

  • travailler de préférence aux heures les moins chaudes,
  • effectuer une rotation des tâches avec des postes moins exposés,
  • augmenter la fréquence des pauses,
  • limiter le travail physique,
  • installer des sources d’eau fraîche à proximité des postes de travail,
  • aménager des aires de repos climatisées ou des zones d’ombre…

En complément, des mesures portant sur l’organisation du travail ou la conception de la situation de travail peuvent être adoptées, permettant de limiter la durée du travail à l’extérieur et l’activité physique, par exemple. 

Voici quelques conseils de prévention en cas de fortes chaleurs :

  • Équipez autant que possible les pièces de ventilateurs ou de climatiseurs.

  • Munissez-vous toujours de bouteilles d’eau en quantité suffisante lors de vos déplacements et buvez abondamment même si vous n’avez pas soif.

  • Évitez de sortir entre 12h et 16h et limitez les efforts physiques.

  • Réduisez au maximum votre consommation de cigarettes, d’alcool et de boissons sucrées ou à forte teneur en théine et caféine.

  • Portez des vêtements légers, amples, de préférence en lin ou en coton et de couleur claire ; protégez votre tête avec un chapeau et vos yeux avec des lunettes de soleil à haut indice de protection lorsque vous êtes dehors.

  • Malaises, maux de tête, sensation de faiblesse, vertiges, fièvre… doivent être pris au sérieux. Reposez-vous et buvez immédiatement. En cas de persistance de ces symptômes, n’hésitez pas à consulter un médecin.

  • Les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiovasculaires chroniques doivent poursuivre leurs traitements en cours et consulter impérativement un médecin si des symptômes anormaux surviennent.

Dépliant de l'INRS à télécharger : travail et canicule